206ème anniversaire du franchissement de la Bérézina par la Grande Armée [ru]

M. Didier Canesse, Ambassadeur de France en Biélorussie, a participé dimanche 25 novembre à la commémoration du 206ème anniversaire du franchissement de la Bérézina par la Grande Armée aux côtés de représentants du Ministère des Affaires étrangères de Biélorussie, de l’oblast de Minsk et du district de Borisov.

La cérémonie a débuté au carré français du cimetière de Stoudienka, où M. l’Ambassadeur a prononcé une allocution puis fleuri les tombes des soldats de la Grande Armée.

Discours de S. E. M. l’Ambassadeur Canesse à l’occasion de la commémoration sur le carré français du cimetière de Stoudionka

Nous sommes réunis aujourd’hui sur les lieux où, en 1812, se sont affrontées les armées de Napoléon et du Tsar Alexandre 1er. Ce lieu nous est cher à tous : c’est un lieu où des hommes de nombreuses nations européennes, militaires comme civils, ont fait preuve des plus hautes qualités humaines face aux terribles ravages de la guerre.

Cette guerre a durablement fracturé le continent européen et meurtri les nations. Toute une jeunesse est née et a grandi à l’ombre de ce conflit. Comme l’écrivait Alfred de Musset dans ses « confessions d’un enfant du siècle », « pendant les guerres de l’Empire, les mères inquiètes avaient mis au monde une génération ardente, pâle, nerveuse. Conçus entre deux batailles, élevés dans les collèges au roulement des tambours, des milliers d’enfants se regardaient entre eux d’un œil sombre, en essayant leurs muscles chétifs. De temps en temps leurs pères ensanglantés apparaissaient, les soulevaient sur leurs poitrines chamarrées d’or, puis les posaient à terre et remontaient à cheval ».

Aujourd’hui, nous rendons hommage à l’héroïsme de ces pères, morts au combat pour remplir leur mission, mais également aux populations locales et aux accompagnants de la grande armée, qui eux aussi ont sacrifié leur vie ici.
Dans quelques instants, nous allons déposer des fleurs sur les monuments dédiés aux hommes tombés en ces lieux. Alors qu’en cette année nous commémorons la fin de la grande guerre de 1914-1918, l’un des épisodes douloureux du XXème siècle, il me semble que nous devons rendre cet hommage avec le cœur plein d’espoir.

En honorant la mémoire de tous ceux qui sont tombés ici, nous, vieilles nations d’Europe, penserons à nos enfants et voudrons préserver leur avenir. Instruits des leçons du passé, il nous faut nous tourner résolument vers la construction pacifique de notre communauté de destin, et protéger nos peuples.

Aujourd’hui, la France et la Biélorussie s’unissent dans la commémoration d’un passé commun, qui doit être la base d’une relation fraternelle entre nos deux pays.

Elle s’est poursuivi par un hommage à l’ensemble des soldats et victimes civiles tombés lors de cette bataille et par un dépôt de fleurs devant les différents monuments commémoratifs.

La journée a été clôturée par une reconstitution de la bataille réalisée par des clubs historico-militaires.

« Маленькое Бородино » : как под Борисовом сегодня вновь сражались с армией Наполеона

БПС-Сбербанк стал официальным спонсором Международного фестиваля « Березина-2018 »

Dernière modification : 03/12/2018

Haut de page