Déclaration de la porte-parole du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères [ru]

La France condamne avec la plus grande fermeté les arrestations arbitraires et les pratiques d’exils forcés de plusieurs membres du conseil de coordination, ainsi que de nombreux manifestants ces derniers jours. Toute la lumière doit notamment être faite sur la situation de Mme Kolesnikova.

Nous appelons les autorités biélorusses à mettre sans délai un terme à ces actions, à libérer les personnes détenues arbitrairement et à engager le dialogue national inclusif avec la société biélorusse que nous demandons aux autorités biélorusses depuis le 9 août dernier. Nous rappelons notre attachement à la liberté d’expression et de manifestation et au respect des droits politiques et des libertés fondamentales.

La France rappelle dans ce contexte son soutien à l’adoption rapide par l’Union européenne de sanctions visant les responsables de la répression conduite contre la population biélorusse, ainsi que des fraudes électorales intervenues le 9 août

Dernière modification : 30/10/2020

Haut de page