COVID-19 – Mise en auto-quarantaine des voyageurs arrivant en Biélorussie

A compter du 25 mars 2020, les voyageurs en provenance des pays listés ci-dessous sont soumis à une auto-quarantaine obligatoire de 14 jours à leur domicile sous le contrôle des autorités biélorusses. La durée de l’auto-isolement peut être prolongée sur décision des autorités sanitaires.

Les personnes placées en auto-isolement sont tenues de ne pas quitter le lieu de résidence, y compris pour visiter leur lieu de travail ou études, les commerces et établissements de restauration, les salles de sport, d’exposition et de concert, les cinémas, les gares et autres lieux de séjour de masse, sauf dans les cas suivants : achats de denrées alimentaires, de médicaments, enlèvement des ordures ménagères au lieu de collecte le plus proche. Lorsque ces personnes doivent sortir dans les cas énumérés ci-dessous, elles doivent utiliser un masque et éviter tout contact avec d’autres personnes.

Selon la Décision n°208 prise en Conseil des ministres le 8 avril 2020, tout contrevenant au régime d’auto-quarantaine à domicile s’expose à des sanctions prévues par la loi.

Les passagers en transit à l’aéroport international de Minsk qui restent en zone internationale de transit ne sont pas soumis à l’obligation d’auto-quarantaine.

Pays concernés (en russe : http://minzdrav.gov.by/ru/novoe-na-...) :

Europe : Autriche, Albanie, Andorre, Belgique, Bulgarie, Bosnie-Herzégovine, Irlande du Nord, Hongrie, Allemagne, Grèce, Danemark, Irlande, Islande, Espagne, Italie, Chypre, Estonie, Lituanie, Lettonie, Liechtenstein, Luxembourg, Malte, Moldavie, Monaco, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, Russie, Roumanie, Saint-Marin, République de Macédoine du Nord, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Turquie, Ukraine, Finlande, France, Croatie, Monténégro, République Tchèque, Suisse, Suède.

Asie : Azerbaïdjan, Afghanistan, Arménie, Bangladesh, Bahreïn, Brunei, Bhoutan, Timor oriental, Vietnam, Géorgie, Israël, Inde, Jordanie, Iran, Irak, Kazakhstan, Cambodge, Qatar, Kirghizstan, Chine, Corée du Sud, Kuweit, Laos, Liban, Malaisie, Maldives, Mongolie, Myanmar, Népal, EAU, Oman, Pakistan, Arabie Saoudite, Seychelles, Singapour, Syrie, Thaïlande, Ouzbékistan, Philippines, Sri Lanka, Japon.

Afrique : Algérie, Angola, Bénin, Burkina-Faso, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Djibouti, Egypte, Zambie, Zimbabwe, Cap Vert, Cameroun, Kenya, RD Congo, Congo, Côte d’Ivoire, Libéria, Maurice, Mauritanie, Madagascar, Mali, Maroc, Mozambique, Namibie, Niger, Nigéria, Rwanda, Sénégal, Somalie, Soudan, Tanzanie, Togo, Tunisie, Ouganda, République Centrafricaine, Tchad, Guinée Equatoriale, Erythrée, Eswatini, Ethiopie, Afrique du Sud.

Océanie : Australie, Nouvelle Zélande, Papouasie Nouvelle-Guinée, Fidji.

Amériques : Antigua, Argentine, Bahamas, Barbade, Belize, Bolivie, Brésil, Venezuela, Haïti, Guyana, Guatemala, Honduras, Grenade, Rep. Dominicaine, Canada, Colombie, Costa Rica, Cuba, Mexique, Nicaragua, Panama, Paraguay, Pérou, Salvador, St Vincent et Grenadines, St Kits et Nevis, Sainte Lucie, Etats-Unis, Suriname, Trinidad et Tobago, Uruguay, Chili, Equateur, Jamaïque.

Selon la résolution n ° 49 « sur la prolongation (réduction) de la durée du séjour des citoyens dans l’auto-isolement » adoptée par le ministère de la santé de la République de Biélorussie, les délais d’auto-quarantaine peuvent être prolongés, notamment en cas de résultat positif de l’examen en laboratoire du matériel biologique pour la présence d’infection COVID-19 chez une personne appartenant à des contacts de premier niveau avec des personnes ayant une infection COVID-19.

En revanche, la durée de l’auto-quarantaine peut être réduite pour un voyageur qualifié de « spécialiste » qui peut justifier que son voyage s’effectue dans le cadre d’apport en matière de hautes technologies ou de soins de santé.

La demande de réduction des délais d’auto-quarantaine des professionnels étrangers doit être adressée à l’organisation territoriale de la santé par la société résidente au plus tard cinq jours ouvrables avant leur arrivée.

La décision est prise dans les quatre jours ouvrables suivant la réception de la demande, en accord avec les autorités territoriales et les institutions chargées de la surveillance sanitaire. Les mesures sanitaires et antiépidémiques nécessaires sont effectuées sur le lieu du séjour temporaire des spécialistes étrangers.

Si un spécialiste étranger a un résultat négatif d’une étude de laboratoire effectuée au plus tard deux jours avant la date du franchissement de la frontière de la République du Bélarus, la visite pour évaluer le respect de l’exigence d’auto-isolement ne s’avère pas nécessaire.

Dernière modification : 02/06/2020

Haut de page