« Claire Le Foll en Biélorussie : l’histoire continue » [ru]

Travaillant depuis plus de vingt ans sur l’histoire de la Biélorussie, Claire Le Foll, Associate Professor à l’Université de Southampton (Grande-Bretagne) et auteur d’un ouvrage remarqué sur « L’École artistique de Vitebsk (1897-1923). Éveil et rayonnement autour de Pen, Chagall et Malévitch » (Paris : L’Harmattan, 2002) , a effectué un nouveau séjour en Biélorussie pour présenter son dernier ouvrage paru en 2017 sur « La Biélorussie dans l’histoire et l’imaginaire des Juifs de l’Empire russe, 1772-1905 » (Paris : Honoré Champion éditeur) et engager un nouveau projet de recherche.
JPEG
Claire Le Foll a présenté ses recherches lors d’une séance « Questions du monde » organisée à la Médiathèque française le 26 juin 2018. Devant un public attentif d’une quarantaine de personnes, dont beaucoup de spécialistes reconnus, Claire Le Foll a retracé l’histoire de la Biélorussie du XIXe siècle à travers les perceptions que s’en faisaient les communautés juives locales. Du fait de leur forte présence démographique, de leurs singularités religieuses et de leur statut territorial spécifique, les Juifs de Biélorussie se distinguaient de leurs coreligionnaires de Russie. C’est ce destin spécifique des Juifs de Biélorussie que Claire Le Foll a évoqué en croisant les sources (archivistiques, mais aussi ethnographiques et culturelles) et en évoquant les différents aspects d’une histoire complexe : histoire politique, socio-économique et intellectuelle. Autant d’aspects qui ont permis à Claire Le Foll de présenter une image la plus exacte possible, même si jamais définitive, de la présence juive en Biélorussie. D’une voix posée, avec l’assurance du chercheur qui connait parfaitement son sujet, qui a travaillé de longs mois sur ses sources et qui sait douter de ses conclusions, Claire Le Foll a ébloui le public par sa maîtrise historienne.
JPEG
Son travail novateur et de très haute tenue scientifique, a suscité des réactions enthousiastes de la part des collègues historiens présents. Les questions ont reflété la qualité de la présentation : pertinentes, dénuées d’arrières pensées idéologiques ou politiques, elles prolongeaient avec humilité la quête commune d’une vérité historique qui échappe à chacun. Nous remercions Claire Le Foll pour ce moment exceptionnel de partage intellectuel et nous espérons que son projet de conférence internationale sur l’école de Vitebsk, recevra le même écho enthousiaste ».
JPEG
JPEG

Міт пра талерантнасьць беларусаў выдумаў Зьмітрок Бядуля, — брытанская дасьледчыца гісторыі беларускіх габрэяў

Dernière modification : 04/07/2018

Haut de page