Condamnation des opposants Maria Kolesnikova et Maxime Znak (6 septembre 2021)

L’ambassadeur s’est rendu le 6 septembre pour assister au prononcé du verdict à l’encontre des opposants Maria Kolesnikova et Maxime Znak par le Tribunal régional de Minsk. Il n’a pas été autorisé à entrer dans la salle d’audience.

La porte-parole du ministère des Affaires étrangères a par ailleurs fait la déclaration suivante (7 septembre 2021)

La France condamne très fermement les peines de prison de longue durée prononcées contre les opposants Maria Kolesnikova et Maxime Znak. Elles illustrent une nouvelle fois la répression arbitraire par le régime d’Alexandre Loukachenko du mouvement de contestation démocratique en Biélorussie. Nous réitérons notre appel à la libération immédiate et inconditionnelle de Mme Kolesnikova, de M. Znak et de tous les prisonniers politiques dans le pays.

Avec ses partenaires de l’Union européenne, la France a adopté des sanctions contre les responsables des violations graves des droits de l’Homme en Biélorussie. La France reste pleinement mobilisée aux côtés du peuple biélorusse, pour la fin de la répression et pour un dialogue politique crédible.

Dernière modification : 11/09/2021

Haut de page