Japon - Exécution de trois condamnés à mort

La France déplore les exécutions de trois détenus, MM. Yasuaki Uwabe, Tomoyuki Furusawa et Yasutoshi Matsuda, survenues au Japon hier, le mercredi 28 mars.

Ces exécutions sont d’autant plus regrettables qu’elles interviennent alors que la peine de mort n’avait pas été appliquée au Japon depuis plus d’un an et demi.

La France, qui réaffirme son opposition constante à la peine de mort, en tous lieux et en toutes circonstances, appelle le Japon à rétablir ce moratoire de fait et à poursuivre le débat national engagé sur l’avenir de la peine de mort.

Aujourd’hui, 139 États ont renoncé à la peine de mort, en l’abolissant ou en adoptant un moratoire de fait. La France réitère son appel à un moratoire universel, première étape en vue d’une abolition définitive de la peine de mort, partout dans le monde.

Dernière modification : 26/04/2012

Haut de page