La mobilisation du réseau diplomatique

Dès la fin de l’été, lors de la réunion de la conférence des ambassadeurs à Paris, Laurent Fabius a lancé une mobilisation générale de notre réseau diplomatique, consulaire et culturel.

Les ambassades situées dans des pays qui n’ont pas encore aboli la peine de mort sont appelées, en fonction des possibilités et du contexte local, à communiquer, à organiser des manifestations ou à entreprendre des démarches auprès des autorités, pour faire progresser l’objectif de l’abolition.

Des dizaines d’initiatives seront lancées cette année, notamment autour de la Journée Internationale pour l’abolition de la peine de mort du 10 octobre.

Des exemples de cette mobilisation sans précédent seront présentés au Quai d’Orsay lors des rencontres du 9 octobre : à Minsk, Nouakchott, Rangoun, la Havane ou Tokyo, mais aussi aux Nations unies à Genève, où se réunit le Conseil des droits de l’Homme, nos ambassades préparent des événements, et mobilisent tout l’éventail de nos outils d’influence et de plaidoyer pour faire vivre le débat, susciter les réflexions, faire progresser la nécessité de l’abolition.

Dernière modification : 09/10/2012

Haut de page