Le Centre de crise et de soutien, 10 ans d’action [ru]

Depuis sa création en 2008, le Centre de crise et de soutien (CDCS) a vu ses missions évoluer et son organisation s’adapter pour faire face à la diversité des crises : sécuritaires, climatiques, humanitaires, politiques, sanitaires…

Son travail dépasse largement les périodes de crise elles-mêmes : il commence bien avant et se termine bien après celles-ci.

PNG

Une structure qui évolue

Le Centre de crise est créé en 2008 à l’initiative du ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner. Il répond à la volonté de professionnaliser la réponse aux crises et de limiter au maximum le délai de réaction.

En quelques années, cette structure a prouvé son utilité et son efficacité. Séismes en Haïti, au Japon ou au Népal, catastrophes aériennes, attaques terroristes à Bombay ou Ouagadougou, chaque situation appelle une réponse adaptée. Initialement dédié à l’assistance aux Français en difficulté et à l’aide humanitaire, puis au suivi des familles et proches des victimes, le centre de crise est aussi appelé à anticiper les crises. En 2014, ses missions sont élargies à la stabilisation et à l’accompagnement à la sortie de crise.

Depuis novembre 2015, le CDCS dirige également la Cellule interministérielle d’aide aux victimes (CIAV), activée en cas d’attentat terroriste sur le territoire français.

Mobiliser et coordonner

L’action du Centre de crise et de soutien dépasse largement l’aide aux Français en détresse à l’étranger.

Une crise ne choisit pas ses victimes et toutes doivent être secourues. Le CDCS rassemble donc, dans une même structure, tous les types d’aide. Ainsi, en situation de crise, un avion qui achemine des secours d’urgence ou l’aide humanitaire destinée aux populations locales, peut revenir à Paris avec, à son bord, les compatriotes qui doivent être rapatriés.

Le CDCS combine pour cela les moyens du Quai d’Orsay et de ses partenaires, autres ministères et institutions privées, pour répondre efficacement aux catastrophes et aux crises, et faire en sorte d’en minimiser les conséquences.

JPEG

Une organisation adaptée pour répondre aux crises

Le CDCS se compose de plusieurs missions et unités :

  • La Mission pour l’anticipation et les partenariats est chargée de produire des outils d’analyse pour anticiper les crises et soutenir l’expertise française sur les théâtres de crises ;
  • Le Centre de situation assure la veille permanente des événements à l’étranger, analyse les menaces et les risques et planifie la réponse aux crises en lien avec les postes diplomatiques ;
  • Le Centre des opérations d’urgence coordonne les dispositifs de réponse aux crises : cellule de crise, réponse téléphonique ou encore envoi d’une mission sur le terrain ;
  • L’Unité des Affaires individuelles traite le suivi des familles et des proches des victimes de mort violente à l’étranger et des disparitions inquiétantes à l’étranger ;
  • La Mission pour l’action humanitaire coordonne la réponse humanitaire d’urgence de l’État et assure les relations avec les différents partenaires (ONG, organisations internationales, fondations notamment) ;
  • La Mission pour la stabilisation est dédiée à la reconstruction de l’État de droit et au soutien à la société civile dans les pays en sortie de crise.

Une décennie d’engagement

Pour celles et ceux qui ont été témoins ou acteurs de la création et de l’évolution du CDCS, la décennie passée est avant tout décrite comme une véritable aventure humaine.

Missions, priorités, acteurs… Découvrez au travers de vidéos, cartes et photos le documentaire interactif grand format : CDCS, une décennie d’engagement.

Dernière modification : 16/10/2018

Haut de page