Le multilatéralisme : un principe d’action pour la France [ru]

Alors que le multilatéralisme traverse une crise sans précédent et que de nombreux acteurs le remettent en cause, la France s’engage pour le renforcer, et le renouveler.

Le multilatéralisme : qu’est-ce que c’est ?

Le multilatéralisme consiste à faire face, à plusieurs et de façon concertée, à des enjeux qui concernent de nombreux acteurs (la paix, le climat et l’environnement, la lutte contre le terrorisme, la santé, etc.). Tel qu’il a été élaboré au cours des soixante-dix dernières années, le multilatéralisme recouvre plusieurs objectifs.

“Parce que le multilatéralisme, c’est la règle du droit, c’est l’échange entre les peuples, c’est l’égalité de chacune et chacun d’entre nous, c’est ce qui permet de construire la paix et de relever chacun de nos défis.”

Emmanuel Macron, président de la République, Assemblée générale des Nations unies, Septembre 2017

Le multilatéralisme est un instrument de paix. La scène internationale se compose de nombreuses nations avec des intérêts divers, qui peuvent parfois être contraires. Il est donc essentiel d’ « organiser » les rivalités qui peuvent émerger, afin d’éviter que la loi du plus fort l’emporte. Le multilatéralisme est le meilleur moyen de contenir les rivalités internationales.

Concrètement, des recherches ont montré que l’action de l’ONU en matière de rétablissement et de maintien de la paix et de prévention des conflits était un élément déterminant dans la diminution du nombre de conflits observée depuis les années 90 à l’échelle mondiale.

Nations unies, New York - JPEG

Le multilatéralisme est également un instrument de prévention et de protection. Qu’il s’agisse de la résolution des crises ou de la relève des défis globaux, le multilatéralisme a vocation à protéger un patrimoine commun : la paix, des valeurs, et des biens publics (le climat, la biodiversité…). Face à des défis qui concernent plusieurs acteurs, voire tous les acteurs internationaux, seule la méthode multilatérale permet de mettre en œuvre cette protection.

Par exemple, les Nations unies protègent et promeuvent les droits de l’Homme à travers le monde, par l’application de 80 traités ou déclarations. Elles définissent aussi le programme environnemental mondial et assistent les pays dans la mise en œuvre de politiques environnementales.

Le multilatéralisme est un instrument concret, et de terrain. Le système multilatéral tel qu’il a été élaboré depuis 70 ans a conduit à la mise en place de très nombreuses institutions internationales agissant chaque jour pour le bien commun.

Depuis la première opération de maintien de la paix des Nations unies, plus d’un million d’hommes et de femmes ont servi dans 71 de ces opérations, dans le but de protéger les plus vulnérables, et de sauver des vies. Par ailleurs, les Nations unies apportent nourriture et aide humanitaire à 91,4 millions de personnes dans 83 pays. En termes de santé, les Nations unies aident plus de 2 millions de femmes tous les mois à surmonter les complications liées à la grossesse et à l’accouchement. Elles couvrent également les besoins en vaccins de 45 % des enfants du monde.

Enfin, sur de nombreux sujets de la vie quotidienne (téléphones, voyage en avion, standardisation des normes sanitaires), le multilatéralisme est aussi à l’œuvre. À titre d’exemple, l’Organisation internationale de normalisation (ISO) a publié plus de 22 000 normes internationales. Les normes ISO, élaborées par des experts venant du monde entier couvrent la quasi-totalité des secteurs industriels tels que la technologie, la sécurité alimentaire, l’agriculture, la santé, et permettent de garantir des produits et services sûrs, fiables et de bonne qualité.

COP 21 - JPEG

La remise en cause actuelle du multilatéralisme

Le système multilatéral tel qu’il a été conçu au lendemain de la Seconde guerre mondiale connaît une crise grave. L’idée qu’un système international fondé sur des règles est le meilleur garant de notre sécurité et de notre prospérité n’est plus évidente pour tous.

Pour certains acteurs, la politique de puissance doit primer. Elle serait le meilleur moyen de satisfaire leurs intérêts. L’ordre international multilatéral est ainsi mis à mal par des partisans de la loi du plus fort. Pour d’autres, le système multilatéral actuel serait trop coûteux, et ferait preuve d’inefficacité.

S’engager pour un multilatéralisme fort et efficace

Les États n’ont pas que des intérêts nationaux : ils partagent de nombreux intérêts communs.

La plupart des défis auxquels le système international fait face appellent une réponse collective. Ces défis nécessitent donc davantage de multilatéralisme, un multilatéralisme renforcé et renouvelé. De nombreuses améliorations sont en effet nécessaires en matière de représentativité, d’inclusion, et d’efficacité.

Il s’agit de protéger les normes, accords et institutions internationaux actuellement soumis à des pressions sur la scène internationale. C’est notamment le cas dans le domaine des droits de l’Homme, du droit international humanitaire, ou encore de la lutte contre le changement climatique.

Enfin, les défis globaux auxquels nous faisons face aujourd’hui peuvent avoir des conséquences néfastes à long terme. Le multilatéralisme est par conséquent le meilleur moyen de préserver les générations futures.

« L’avenir que nous voulons »

Pour marquer le 75e anniversaire de l’Organisation des Nations unies, le Secrétariat général de l’ONU a lancé en janvier 2020 un débat mondial sur « le rôle de la coopération internationale dans la construction d’un meilleur avenir pour tous, à la lumière des grandes tendances mondiales ». Cette consultation se traduit notamment par un sondage sur internet, d’une minute, auquel tous les citoyens du monde peuvent participer.

Le but de cette consultation est d’aider l’ONU à réagir face aux changements qui affectent le monde, afin de le rendre plus sûr, plus juste, et plus durable.

L’Alliance pour le multilatéralisme

En février 2019, la France et l’Allemagne ont conjointement lancé l’Alliance pour le multilatéralisme. Cette Alliance consiste à regrouper un réseau d’acteurs partageant les mêmes vues et guidés par le même souci de concilier leurs intérêts nationaux et la défense des biens communs de l’humanité. Non-exclusive, elle comprend des partenaires du monde entier, des puissances démocratiques partageant cette vision multilatérale.

Alliance pour le multilatéralisme - JPEG

L’Alliance n’est pas une enceinte formelle mais un réseau permettant la constitution de coalitions souples. Elle s’appuie sur des initiatives concrètes afin d’atteindre ses objectifs, sur différentes thématiques : droits de l’Homme, droit international humanitaire, cyberespace, technologies du futur, désarmement et contrôle des armes, biens publics mondiaux et renforcement des institutions internationales.

L’Alliance mène également un dialogue avec les acteurs non étatiques en tant que parties prenantes et partenaires incontournables pour répondre aux enjeux auxquels nous sommes confrontés.

De nouvelles initiatives et événements continueront de voir le jour en lien avec les grands thèmes de l’Alliance.

En savoir plus sur l’Alliance pour le multilatéralisme :

Dernière modification : 10/09/2020

Haut de page