Léonid Soudalenko, lauréat du prix « Liberté, Egalité, Fraternité » 2018 [ru]

Le Prix des droits de l’Homme de la République française, « Liberté, Egalité, Fraternité », a été attribué à M. Leonid Sudalenko, défenseur des droits de l’Homme biélorusse.

En cette année anniversaire des 70 ans la Déclaration universelle des droits de l’Homme et des 20 ans la Déclaration des Nations unies sur la situation des défenseurs des droits de l’Homme, la Commission nationale consultative des droits de l’Homme, attributrice du Prix, a décidé de mettre à l’honneur les défenseurs des droits de l’Homme.

Outre M. Léonid Soudalenko, quatre autres lauréats ont été récompensés pour leur action en faveur de la défense et de la promotion des droits de l’Homme.

Le prix sera remis à Paris le 10 décembre, Journée internationale des droits de l’Homme, par Mme Nicole Belloubet, garde des Sceaux, et Mme Chritine Lazergues, présidente du jury.

Le jury du Prix, composé de personnalités de la société civile membres de la Commission nationale consultative des droits de l’Homme, statue en toute indépendance des autorités administratives ou gouvernementales.

Conformément à la loi n° 2007-292 du 5 mars 2007, la Commission nationale consultative des droits de l’Homme assure, auprès du Gouvernement, un rôle de conseil et de proposition dans le domaine des droits de l’Homme, du droit international humanitaire et de l’action humanitaire. Elle assiste le Premier ministre et les ministres intéressés par ses avis sur toutes les questions de portée générale relevant de son champ de compétence tant sur le plan national qu’international. Elle peut, de sa propre initiative, appeler publiquement l’attention du Parlement et du Gouvernement sur les mesures qui lui paraissent de nature à favoriser la protection et la promotion des droits de l’Homme.

La commission exerce sa mission en toute indépendance. Elle ne reçoit ni ne sollicite d’instruction d’aucune autorité administrative ou gouvernementale.

Elle est composée de représentants des organisations non gouvernementales spécialisées dans le domaine des droits de l’Homme, du droit international humanitaire ou de l’action humanitaire, d’experts siégeant dans les organisations internationales compétentes dans ce même domaine, de personnalités qualifiées, de représentants des principales confédérations syndicales, du Défenseur des droits, ainsi que d’un député, d’un sénateur et d’un membre du Conseil économique, social et environnemental désignés par leurs assemblées respectives.

Dernière modification : 06/12/2018

Haut de page