Première du film français « POLINA, DANSER SA VIE » à Minsk [ru]

Le 26 septembre à 20h00 le film français « Polina, danser sa vie » sera projeté pour la première fois à Minsk dans la salle de cinéma « Moscou ». A l’issue de la séance, le public biélorusse aura l’occasion de discuter avec les réalisateurs français, Valérie Müller et Angelin Preljocaj.

« Polina, danser sa vie » raconte une histoire d’une danseuse russe qui part pour la France pour se consacrer à la danse contemporaine. Les cours de danse avec un professeur exigeant (Juliette Binoche), des problèmes financiers et la concurrence exténuent la jeune fille. Pourra-t-elle surmonter tous les obstacles pour réaliser son rêve ?

Le film présenté en 2016 pour la première fois au Festival de cinéma de Venise est « une ode à la danse ». Ainsi le critique David Kaplan remarque que les réalisateurs ont réussi à transmettre « la joie pure de la danse » (David Kaplan). « Chicago Post » écrit que « Polina, danser sa vie » est un exemple d’une histoire racontée « franchement, gracieusement, artistiquement et avec un grand amour pour la danse ».

« Polina, danser sa vie » est un premier film de fiction du chorégraphe français Angelin Preljocaj. Il a engagé dans son projet des danseurs professionnels. Le rôle principal est interprété par Anastasia Shevtsova, ballerine débutante du Théâtre Mariinsky. Elle a été choisie parmi 900 candidats. Juliette Binoche incarne le rôle de professeur de danse. En 2008 Juliette Binoche et Akram Khan, « gourou de la danse » ont a fait le tour du monde avec un spectacle de danse contemporaine qui raconte l’histoire dramatique de l’amour. Le rôle du chorégraphe qui apprend Polina à improviser est confié à Jérémie Bélingard, danseur étoile du ballet de l’Opéra national de Paris. Alekseï Guskov, célèbre acteur russe et Niels Schneider, acteur qui a joué dans les films de Xavier Dolan « J’ai tué ma mère » et « Les amours imaginaires » ont pris part à la réalisation de ce projet.

Le travail du caméraman Georges Lechaptois, devenu très connu pour sa collaboration avec Alice Winocour, Bruno Dumont et Guillaume Nicloux, est aussi remarquable dans le film. Il réussit à faire ressentir à la fois la légèreté de la danse et le travail épuisant qui mène vers le succès.

La projection du film est organisée par le forum théâtral TEART, l’Ambassade de France en Biélorussie et « Kinovideoprokat » de Minsk.

Pour tout renseignement complémentaire, adressez-vous au Service de Coopération et d’Action culturelle de l’Ambassade de France en Biélorussie
(Mlle Ina MATSYIENKA, tél. : (+375 17) 229.18.10.) ou consultez le site Internet de l’Ambassade de France :

Dernière modification : 10/10/2017

Haut de page