Réception à l’occasion de la Fête Nationale (14 juillet 2017) [ru]

Plus de quatre cent quarante invités ont participé à la traditionnelle réception à l’occasion du 14 juillet. Aux côtés de M. Didier Canesse, Ambassadeur de France en Biélorussie, était présent M. Oleg Kravtchenko, vice-Ministre biélorusse des Affaires étrangères.

Discours de Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur de France.

Mesdames et messieurs les ministres,
Chers collègues du corps diplomatiques,
Mesdames messieurs,
Chers amis,

La France n’a pas de date anniversaire de son indépendance. Elle n’a pas non plus d’acte de naissance, les historiens le cherchent toujours.

Mais elle a une date qui marque symboliquement son avènement en tant que Nation et son entrée dans la modernité politique : le 14 juillet, en souvenir du déclenchement de la Révolution française de 1789.

C’est le jour où les Français célèbrent les valeurs qui fondent leur unité nationale : la liberté, l’égalité, la fraternité. Trois mots dont l’écho a fait vibrer les peuples bien au-delà de nos frontières. Trois mots qui font aussi écho à la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen adoptée en août 1789 par l’Assemblée constituante.

C’est une grande fierté pour les Français d’appartenir à l’une des nations qui ont contribué à la promotion de la démocratie et des libertés fondamentales à travers le monde.

L’attachement à cet héritage, les Français viennent de le réaffirmer avec force, lors élections présidentielles et législatives, en rejetant les Sirènes du populisme et en optant pour une France ouverte au monde, fidèle à ses valeurs républicaines et à ses idéaux européens.

Mon 1er 14 juillet à Minsk coïncide avec l’anniversaire des 25 ans des relations diplomatiques entre la vieille France et la jeune Biélorussie.

25 ans est un âge où l’on regarde l’avenir avec confiance et où l’on prend pleinement ses responsabilités. C’est mon message au peuple biélorusse.

Pour la France, la Biélorussie est un partenaire important pour la stabilité et la paix dans la région. C’est pourquoi nous souhaitons que la page nouvelle ouverte dans nos relations depuis un peu plus d’un an continue de se remplir.

Certes nous avons toujours des sujets de divergence – et ils font l’objet d’un dialogue - mais nos relations sont sur une pente ascendante.

Et sur de nombreux plans : nous avons intensifié notre dialogue politique, nous nous efforçons de développer nos échanges économiques, notre coopération culturelle et éducative est dynamique, nous avons ouvert de nouvelles coopérations, notamment dans le domaine du tourisme et de la protection de l’environnement.

Je tiens aussi à souligner notre apprécions du soutien apporté par la Biélorussie aux travaux menés dans le cadre du groupe Normandie.

La France par ailleurs apporte son plein appui à l’approfondissement de la relation entre la Biélorussie et l’Union européenne au sein du Partenariat oriental.

Avant de conclure, j’aimerais adresser un message de remerciement aux représentants du gouvernement, du parlement et de l’administration biélorusse avec lesquels j’ai eu le plaisir, depuis 10 mois, de nouer des relations de travail professionnelles et cordiales.

Je souhaiterais aussi remercier les représentants de la société de civile, eux aussi venus nombreux, et saluer leur engagement. Il nécessite souvent du courage !

Et si je devais formuler un vœu, ce serait qu’après ce moment d’échange autour d’une coupe de champagne chacun reparte avec la conviction que ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous sépare.

Vive la République ! Vive la France !

Crédit photos@sergueï.gapon

Dernière modification : 28/07/2017

Haut de page