Yann ARTHUS-BERTRAND a présenté son film « HUMAN » à Minsk [ru]

Yann Arthus-Bertrand, réalisateur français, a présenté son dernier film « Human » le 1er juin 2017 à 18h40 au cinéma « Moskva ».

JPEG
Après la projection du film le réalisateur français a répondu aux questions du public biélorusse.

JPEG

Il est ensuite intervenu au Club intellectuel de Svetlana Alexeievitch, Prix Nobel de littérature

JPEG

« Human »

Le film « Human » (2015) est le troisième long métrage de Yann Arthus-Bertrand, qui a mis trois ans pour le réaliser. Avec son équipe, composée d’interprètes, de journalistes et d’opérateurs, il a su rassembler des témoignages profonds et émotionnels auprès de 2000 femmes et hommes dans plus de 60 pays dont les sujets sont communs à nous tous : la lutte contre pauvreté, les guerres, le futur de notre planète, l’amour et de bonheur. La première du film a eu lieu à l’ouverture de l’Assemblée générale des Nations Unies.

JPEG

Yann Arthus-Bertran

Né en 1946, Yann Arthus-Bertrand s’est toujours passionné pour le monde animal et les espaces naturels. En 1967, il s’installe dans le centre de la France et dirige une réserve naturelle.

À trente ans, il part au Kenya accompagné de son épouse Anne, avec qui il réalise une étude sur le comportement d’une famille de lions dans la réserve du Massaï Mara qui durera 3 ans. Pour gagner sa vie, il est en même temps pilote de montgolfière. C’est véritablement à ce moment qu’il découvre le monde vu du ciel. Il découvre alors sa vocation : témoigner par l’image de la beauté de la Terre pour faire comprendre toute l’importance qu’il y a à la préserver.

En 1991, il fonde Altitude, la première agence de photographie aérienne dans le monde qui regroupe des photographes du monde entier, et se tourne vers des séries de longue haleine, s’interrogeant sur le lien de l’homme avec la nature sauvage ou domestiquée : La Terre vue du ciel, Bestiaux, Chevaux, 365 Jours pour réfléchir à notre Terre…

En 2003, Yann Arthus-Bertrand lance le projet “6 milliards d’Autres” qui a été présenté au Grand Palais, à Paris en janvier et février 2009. Une équipe de réalisateurs est partie à la rencontre d’hommes et de femmes à travers le monde pour recueillir leurs témoignages en vidéo sur des thèmes universels (la vie, la mort, l’amour, la haine, etc).

Il fonde dans la foulée GoodPlanet, une association pour la sensibilisation et l’éducation du public à l’environnement.

Au sein de GoodPlanet, il lance avec l’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) le programme Action Carbone qui propose aux entreprises, institutions et particuliers de calculer, réduire et compenser leurs émissions de gaz à effet de serre en agissant sur leur propre impact climatique et en finançant des projets d’énergies renouvelables, d’efficacité énergétique et de reforestation portés par des ONG dans lespays du Sud.

Viendront ensuite des projets comme « le Développement Durable, pourquoi ? » avec le Ministère de l’Education Nationale et le Ministère de l’Ecologie, une exposition pédagogique gratuite, et« GoodPlanet Junior » en collaboration avec la Ligue de l’Enseignement afin d’offrir des vacances à des enfants issus de milieux défavorisés et leur enseigner l’éco-citoyenneté le temps d’un séjour dans un cadre naturel protégé.
Cet engagement fait qu’aujourd’hui Yann Arthus-Bertrand est davantage considéré comme un militant écologiste que comme un photographe à succès. C’est cet engagement qui lui vaut le 22 avril 2009 d’être nommé « Ambassadeur de bonne volonté » du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE).
Parallèlement, il est aussi l’auteur de « Vu du Ciel », une série documentaire en plusieurs épisodes diffusée sur les chaînes de télévision France 2 et France 3. Сhaque épisode de « Vu du Ciel » explore une problématique écologique. L’émission s’exporte actuellement dans 40 pays du monde.

Fort de cette expérience télévisuelle, Yann Arthus-Bertrand a entrepris le tournage d’un long-métrage de cinéma, HOME sur l’état de notre planète et les défis à relever pour la protéger.

Yann Arthus-Bertrand et la Fondation GoodPlanet étaient présents à la conférence des Nations Unies sur le climat à Copenhague au mois de décembre 2009 pour y présenter un nouveau film 6 milliards d’Autres – Témoins du Climat et y organiser un festival de films documentaires sur le climat et l’environnement.
2011 « Année internationale des forêts ». A cette occasion, Yann Arthus-Bertrand produit un court-métrage, un livre, une collection de posters éducatifs à destination des écoles de France et une exposition en partenariat avec le Forum des Nations Unies sur les forêts, où les forêts sont à l’honneur.

En 2012, il crée Hope Production, société à but non lucratif. C’est au sein de cette société de production qu’il a réalisé avec Thierry Piantanida et Baptiste Rouget-Luchaire le film « La soif du monde Toujours au sein de Hope Production, Yann a réalisé avec Michael Pitiot le film « Planète Océan ». Dans le même temps, la Fondation GoodPlanet a initié le « Programme Océan » destiné à sensibiliser le grand public à la préservation des écosystèmes marins.

Le travail de Yann Arthus-Bertrand témoigne de sa volonté d’éveiller une conscience collective et responsable. Dans cette optique de sensibilisation du plus grand nombre. Tous les films produits par la structure HOPE sont à disposition gratuite des ONGs, des associations et des écoles dans le cadre de programmes d’éducation à l’environnement.

Pour plus d’info :www.yannarthusbertrand.org, www.goodplanet.org

La projection du film est organisée par le festival international du cinéma écologique « Planétarium » avec le soutien de l’Ambassade de France en Biélorussie.

Dernière modification : 21/07/2017

Haut de page